AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum rpg situé à Seatte
 
Tu souhaites gagner des points pour ta team ? Pour cela...
TS Obsession (rec) + Bazzart'op (rec) + PRD TS (rec) + Bazzart (rec) + PRD (rec)
Les plus de bol

Un peu d'aide ?

Tu peux contacter les membres et le staff de bol en postant dans l'agence de tourisme où ils se feront une joie de t'aider à trouver le personnage de tes rêves. Sache que les liens se trouvant dans les recherches de liens peuvent également t'aider. Et il y a bien entendu les fameux scénarios attendus par nos supers membres qui pourraient bien te combler de bonheur.
Notre sélection de scénarios :

                 
 

 Le mot est l'excuse de la pensée + Clare & Justin

BREATH OF LIFE :: THE EMERALD CITY :: South End. :: Georgetown. :: Housings of Georgetown.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
                    
le membre son message
08.09.16 5:24

Clare Camden Justine Winscott
Le mot est l'excuse de la pensée
Statut + Privé.
   Lieu +Georgetown, appartement de Clare.
   Date + 07 Septembre.
   Moment + Après-midi.
   Météo + Ensoleillé.
   Prévention -18 + Non
   Intervention du PNJ + Non  
 
Breath of Life + Tous droits réservés.

----------------------------------------------------------------------

Captain Winscott
Les militaires ont toujours prédominé sans jamais  donner d’attention aux grands événements. Ils savaient comment avancer sans savoir comment battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
08.09.16 5:25

Clare & Justin
Le mot est l'excuse de la pensée ♪♫


J'étais de retour à Seattle depuis le mois de juin, rapatrié de mission d'Afghanistan, j'avais retrouvé les rues de la ville de l'état de Washington après les avoir quittés pas loin de deux ans au pars avant, pour m'éloigner d'une relation qui avait fini par devenir plus destructrices qu'autre chose pour nous deux. Il y a certaines histoires du passé que l'on doit finir par faire revenir un jour à la surface pour les clôturer une bonne fois pour toute, arrêter de garder des regrets ou des remords en tête pour enfin faire face à celui que l'on était autre fois. Dans mon cas, le problème que je devais résoudre, c'était celui que j'avais avec Clare Camden et je devais refaire face avec le gamin complètement débile et prétentieux que j'étais lorsque j'avais 14 ans. Autant dire que cela remontait à il y a quelques années en arrière, mais pourtant c'était aujourd'hui que je me décidais de briser la glace, de prendre mon courage à deux mains et d'apporter des explications à Clare, même si celles-ci arrivaient probablement 14 ans trop tard. Pourtant, si elles arrivaient maintenant, ce n'était pas sans raison, j'avais gardé le silence pendant toutes ses années, parce que la cousine de Jason ne voulait plus entendre parler de moi, ce que je ne pouvais que comprendre, mais les raisons de mon retour à Seattle me poussaient à réparer les erreurs de mon passé. Retrouver une vie de civil après deux ans en Afghanistan n'avait pas été chose facile, encore moins après avoir passé de long moment à me retrouver face à l'une de mes plus grandes peurs, celle de ne pas avoir l'occasion de parler à mon entourage, les gens qui me sont proches une toute dernière fois avant de mourir. Non je n'étais pas mort, mais j'avais cru voir ma dernière heure arrivait de près, de trop près, au point que les derniers mois avaient apporté plus de réflexion que je ne l'aurais pensé. Je ne voulais plus vivre avec le regret de ce que j'avais pu faire dans ma vie ou ne pas faire dans certains cas, il était temps pour moi de changer les choses, du moins d'essayer de me rattraper, parce que l'issus final de mon geste, ce n'était pas moi qui allais le décider.

Trouver l'adresse de Clare n'avait pas été une chose facile à faire, enfin j'aurais pu avoir la tâche facile si Jason, mon cousin avait décidé de céder avant pour me la donner, ce qui n'avait pas vraiment été le cas. Plusieurs semaines que je parlais avec lui, lui expliquant que si je voulais parler à sa cousine, c'était uniquement pour mettre les choses aux points, apporter des excuses sur mon comportement et ne pas venir encore enfoncer le clou. Même si je n'avais rien fait pour arranger les choses, une fois encore bien trop prétentieux pour prendre cette décision, je ne pouvais pas oublier les paroles de Jay, il était plus jeune de deux ans, mais à cette époque il ne s'était pas laissé marcher dessus pour me dire les yeux dans les yeux ce qu'il pensait de mon comportement. Ne pouvant oublier ce genre de choses, il était pour moi hors de question de recommencer mes conneries, encore moins s'il s'agissait de la cousine ou une amie proche de Jason, il était préférable de ne pas me mettre dans de nouveaux problèmes, les seules raisons… La seule raison qui me pousse à vouloir rendre visite à Clare c'est uniquement pour essayer d'arranger les choses et je ne pouvais qu'insister sur le mot essayer. J'avais fini par obtenir l'information que je cherchais, non sans une nouvelle mise en garde de Jason, mais voilà, je l'avais l'adresse, je me trouvais même à l'instant même devant la porte de la jeune femme. 14 ans que l'on ne s'était pas revu, autant de temps que l'on n'avait pas eu l'occasion de parler tous les deux et même si j'étais militaire, déployait de nombreuses reprises dans des pays à risque pour défendre les Etats-Unis, je sentais mon cœur s'accélérer dans ma poitrine, j'appréhendais ce qui allait suivre. Je venais de fermer ma main une énième fois alors que mon regard était contre cette porte qui me faisait face, reprenant une forte inspiration, j'apportais mes deux mains l'une contre l'autre afin de les frotter entre elle, soufflant un bon coup, comme si ce geste allait m'apporter toute la motivation dont j'avais besoin, pour venir appuyer sur le bouton de la sonnette que j'entendais retentir de l'extérieur. Clare Camden ? J’avais accompagné à cette sonnette, peu après mes paroles, parce qu’une part de moi n’avait pas oublié la possible hypothèse que Jason avait pris la belle idée de me donner une mauvaise adresse, c’était peu probable, mais l’éventualité de celle-ci et connaissant son côté protecteur avec sa cousine, était totalement possible. La seule façon que j’avais pour savoir si oui ou non, il s’était joué de moi, c’était d’attendre que quelqu’un vienne ouvrir la porte, enfin si quelqu’un était présent dans cette maison, ce n’était pas encore gagné.

----------------------------------------------------------------------

Captain Winscott
Les militaires ont toujours prédominé sans jamais  donner d’attention aux grands événements. Ils savaient comment avancer sans savoir comment battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
 Page 1 sur 1


 

Le mot est l'excuse de la pensée + Clare & Justin


BREATH OF LIFE :: THE EMERALD CITY :: South End. :: Georgetown. :: Housings of Georgetown.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
         
Actuellement à Seattle
Le staff à ton service
La course aux affinités