AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum rpg situé à Seatte
 
Tu souhaites gagner des points pour ta team ? Pour cela...
TS Obsession (rec) + Bazzart'op (rec) + PRD TS (rec) + Bazzart (rec) + PRD (rec)
Les plus de bol

Un peu d'aide ?

Tu peux contacter les membres et le staff de bol en postant dans l'agence de tourisme où ils se feront une joie de t'aider à trouver le personnage de tes rêves. Sache que les liens se trouvant dans les recherches de liens peuvent également t'aider. Et il y a bien entendu les fameux scénarios attendus par nos supers membres qui pourraient bien te combler de bonheur.
Notre sélection de scénarios :

                 
 

 where you invest your love, you invest your life ➳ echo.

BREATH OF LIFE :: MEETING AND CONFESSIONS :: Le registre d'état civil. :: Les passeports obtenus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
                                                                                                                                                                                                                                                                    
le membre son message
19.08.16 11:02

Echo Kennedy-Sparrow
Nom + kennedy, le nom qui te vient de ton  père, réputé car appartenant à la maire de la ville et autres personnalités connues de la famille, un nom que tu détestes porter. sparrow, celui que tu as pris en épousant celle que tu aimes, celle pour qui tu pourrais tout quitter. Prénom(s) + echo, nom d’une nymphe dans la mythologie grecque, choisi par ta mère qui est une fanatique de tout ce qui touche à la mythologie. ariel, parce que tu avais les cheveux auburn à la naissance et une soeur qui ne jurait que par disney. Surnom(s) + ariel, encore utilisé quelques fois par tes soeurs, aussi bien en surnom moqueur qu’en surnom affectif. Date et lieu de naissance + le dix-sept avril, dans l’ascenseur de l’immeuble où tes parents habitaient à l’époque. Age + tu as fêté, il y a peu, ton  vingt-sixième anniversaire. le quart de siècle est dépassé, tu vas bientôt arrêter de compter... Nationalité + américaine, avec une pointe d’irlande cachée quelques parts dans tes gênes, à en juger par ton  nom de famille. Activité + comptable pour Beresford&Co, boulot pas franchement passionnant mais il paye bien, c’est le plus important. Classe sociale + revenus aisés, merci papa. Orientation sexuelle + n'en déplaise à ton  père, tu ne caches pas l'attirance que tu as pour les femmes et encore moins l'amour que tu éprouves pour ton  épouse. Statut civil + tu es mariée à Norah depuis un peu moins de trois ans, vous avez fait au plus vite une fois la loi passée. Date d'arrivée à Seattle + tu y es née et y as vécu toute ta vie. Quartier d'habitation + magnolia, pas suffisamment loin de la villa de tes parents, selon toi. Groupe + talk to talk.

Feat Troian Bellisario.

T’es fière, trop. Tout le monde te dit que tu devrais mettre ta fierté de côté, mais t’y arrives juste pas + Tu rêves d’être écrivain, mais tu te contentes du métier de comptable parce que ça paye bien + T’as besoin de te sentir utile, c’est pourquoi t’hésites jamais à proposer ton aide + T’es la fille de Byron Kennedy mais tu ne t’en vantes pas : ton père fait comme si tu n’existais pas, alors tu fais pareil + T’as toujours été impulsive, tu ne réfléchis jamais avant d’agir et ça s’est souvent retourné contre toi + T’es allergique au poisson, tu ne te prives pas pour autant de manger des sushis en cachette + Tu passes trop de temps à lire des récits d’animaux maltraités en pleurant, tu passes en général les jours suivants à supplier Norah pour que vous adoptiez un animal + T’essayes de parler le moins possible de ta famille, à l’exception de Thalia et Lysis. Tu refuses même d’admettre qu’ils te manquent. + Quand t’arrives pas à dormir, tu te fais en général une mini-danse party dans le salon ; t’as déjà réveillé Norah une fois ou deux pour qu’elle vienne danser avec toi + T’as appris la langue des signes quand t’étais ado, par simple loisir

Pourquoi vis-tu à Seattle ? d’abord parce que tu y as grandi, c’est ta ville, la seule que tu connaisses, elle a encore beaucoup à t'apprendre. Ensuite parce que c’est ton  père qui paye ton  logement et tu n’as pas encore les moyens de subvenir seule aux besoins d’une famille de trois personnes, déménager n’est donc pas une option. Que penses-tu de cette ville ? + tu l’as toujours aimée, elle est belle et vivante. Ceci étant dit, tu la trouves moins jolie avec le nom Kennedy affiché un peu partout. T'y plais-tu ? + il y a quelques années, tu aurais répondu oui sans hésiter. Maintenant… tu es indécise. Il y a des hauts et des bas, tu supposes ; tu t'y plais la plupart du temps, quand tu es avec ta femme et votre fils, et tu ne t'y plais plus quand tu te rappelles que tes parents vivent à quelques pâtés de maison seulement. Quel est ton meilleur souvenir ? + difficile à dire. Est-ce ton enfance, globalement heureuse, sans souvenir qui se démarque ? est-ce ton  adolescence, quand tu as compris pourquoi tu n’arrivais pas à aimer les garçons que ta mère te présentaient, quand tu es tombée amoureuse pour la première fois ? où est-ce il y a quelques années, quand tu as retrouvé Norah et tout ce qui a suivi : l’emménagement dans votre appartement, son accouchement, votre mariage ? De quoi as-tu le plus peur ? + c’est beaucoup plus simple de répondre à cette question, la réponse est pour toi évidente. Perdre Norah. C’est très cliché et tu te dégoûtes toi-même devant tant de niaiserie, mais c’est vrai. Vous avez vécu tellement ensemble, elle t'a soutenue depuis tant de temps, tu ne sais pas comment tu ferais sans elle. Recommencer avec quelqu’un d’autre te semble impossible. Si tu pouvais revenir en arrière, que referais-tu ? + tu ne te ridiculiserais pas devant ton  père, à le supplier de ne pas te mettre dehors, lui promettre que tu pourrais changer, que tu finirais bien par aimer un garçon. Cela n’a servit à rien et tu t'en portes bien mieux ainsi. Comptes-tu rester à Seattle ? + pour l’instant, tu n’as pas trop le choix. Mais peut-être que dans quelques années, tu partirais, ça te plairait bien. Qui sait. Beaucoup de choses peuvent se passer d’ici là.

Es-tu inscrit sur Link Seat ? oui. Si non, pourquoi ? Si oui, depuis combien de temps ? depuis sa création. Comment as-tu connu Link-Seat ? + Norah n’arrêtait pas de t'en parler et t'a pratiquement forcée à créer un compte. Qu'y recherches-tu ? + pas grand chose, tu y es principalement pour garder contact avec les amis que tu as dessus. Que penses-tu du concept ? + tu supposes que c’est pas mal, personnellement tu n’en as pas grand chose à faire mais tu as cru comprendre que certaines personnes y trouvaient leur compte. As-tu glissé quelques mensonges dans ton profil ? + pas à proprement parler. tu n’as juste pas indiqué que ton  nom de famille est Kennedy. C’est déjà assez fatiguant qu’on fasse le lien entre la maire, ses fils prodigieux et toi dans la vie de tous les jours. As-tu déjà fait des rencontres grâce au site ? + très peu jusque là, tu fais rarement des demandes d’amis à des personnes que tu ne connais pas. Cependant, tu acceptes en général celles que tu reçois. Si oui, qu'en retiens-tu ? + très peu de ces rencontres ont eu un impact sur ta vie, alors tu n’en retiens pas grand chose. Si non, comptes-tu en faire et comment l'appréhendes-tu ? + tu supposes que tu ne serais pas contre, mais tu reste méfiante : tu as bien négligé de mentionner certains détails te concernant, alors tu ne vois pas ce qui empêcherait d’autres d’en faire de même.

Pseudo et/ou prénom + sian / meg Sexe + féminin Age + 21. Où as-tu trouvé le forum ? + quelqu’un m'a passé le lien pour me montrer à quel point le design est beau   . Qu'en penses-tu ? + le design/codage est superbe, j’aime beaucoup le principe de LS et des teams. As-tu des suggestions ? + pas pour l’instant mais si j’en ai, je n’hésiterai pas. Autre(s) compte(s) + nope.  Scénario ou pi ? + pi. Souhaites-tu intégrer une team ? + ouip. Souhaites-tu recevoir les mps des nouveautés + [X] oui [] non
Breath of Life + Tous droits réservés.


Dernière édition par Echo Kennedy-Sparrow le 28.09.16 2:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 11:03

Everything you can imagine is real.
Don't cry because it's over, smile because it happened.
+ 1996 +

T’as six ans, tu connais le monde sous son plus beau jour. Tu ne le sais pas encore, mais tu vis tes plus belles années. Insouciance et innocence sont les mots qui guident tes journées. Tu dis à qui veut l’entendre que t’es une grande fille mais dans le fond, c’est ta soeur qui a raison : t’es un bébé. Tu sais rien des malheurs du monde, t’es joyeuse, tu as envie d’apprendre, de grandir, de découvrir. Tu sais pas, toi, tu comprends pas, que tout le monde voudrait être aussi innocent et insouciant que toi. Que ta vie ne sera jamais aussi facile qu’en ce moment. Tu te doutes pas que maman ment quand elle dit qu’elle t’aimera toujours, tu te doutes pas que papa ment quand il dit qu’il sera toujours là.
« Thalia ! Thalia ! » Tes cris résonnent dans la maison, tu hurles son prénom jusqu’à ce qu’elle vienne. A chaque fois elle te dit que c’est la dernière fois, mais à chaque fois elle revient. C’est comme ça, c’est ta grande soeur alors c’est normal. Les grandes soeurs, ça vient toujours quand les petites soeurs les appellent. « Thalia ! » « Quoi encore ? » Tu fais un grand sourire quand, enfin, Thalia entre dans ta chambre. C’est pas ton plus beau sourire, parce que t’as un gros trou en plein milieu depuis que le fils du voisin t’a jeté le ballon de football au visage, mais c’est pas grave parce que Thalia, elle sait que les dents ça repousse et que t’auras bientôt plus ce vilain trou pas beau. Thalia, elle a de beaux yeux qui s’agrandissent quand elle est fort fort fort surprise, comme maintenant. « Echo, qu’est-ce que t’as fait ? » T’hausses les épaules. T’as rien fait, toi, c’est le meuble qui est tombé tout seul. Tu pouvais pas savoir, qu’il aimait pas qu’on lui monte dessus. Il avait qu’à pas cacher ton jouet préféré tout en haut, aussi ! Thalia, elle soupire mais elle t’aide quand même à te sortir de dessous le meuble et après elle t’aide à tout ranger. Tu la regardes avec de grands yeux quand vous avez fini et t’es sûre qu’il y a des étoiles dedans, parce que Thalia, c’est ton héro, tu sais qu’elle t’aidera toujours, peu importe ce que t’as fait. Parce que c’est ta grande soeur. Et les grandes soeurs, ça vient quand les petites soeurs les appellent. Toujours.

+ 2000 +

T’as dix ans. La vie te paraît toujours aussi belle, mais tu commences à prendre conscience que tout n’est pas que joie et chance. Tu sais, maintenant, qu’il y a des gens qui n’ont ni maison ni nourriture, tu sais qu’il y a des guerres, tu sais qu’il y a des animaux qui vont arrêter d’exister parce que l’homme est trop égoïste. Tu le sais, mais tu ne le comprends pas. Tu promets que quand tu seras grande, tu changeras les choses. Mais tu ne sais pas que ce n’est pas aussi facile, que beaucoup d’autres ont fait la même promesse que toi mais n’ont rien changé.
Maman et Papa t’aiment encore mais ils ne sont plus aussi présents pour toi que quand tu étais petite. Ce n’est pas grave. Tu commences à t’habituer et à apprendre à te gérer seule. Et puis, tu as Thalia. Thalia qui est presque plus une mère pour toi que ta mère elle-même.
T’as dix ans et t’es plus seulement une petite soeur, maintenant : t’es une grande soeur, aussi. Lysis est née il y a quelques mois à peine et tu t’es promis que tu seras une aussi bonne aînée pour elle que Thalia l’a été pour toi. Tu lui promets, à elle, ce bébé qui ne te comprend pas encore, que tu seras toujours là pour elle.
Et ça, c’est une promesse que tu sais que tu ne rompras jamais.

+ 2003 +

T’as treize ans et tu ne t’es jamais posé autant de questions qu’en ce moment. Celle qui revient le plus, ces derniers mois, c’est ce que Thalia peut bien trouver aux garçons. Ta soeur n’arrête pas de parler d’eux, de rentrer à la maison avec des étoiles dans les yeux, de rougir quand l’un d’eux lui adresse la parole et toi, t’y comprends rien. Ils ont rien de particulier, ils ne sont pas si beaux que ça et tu vois pas en quoi ils sont sexy. Ce sont des garçons comme les autres. T’as pas de sensation bizarre dans le ventre quand t’en vois, tu te transformes pas en masse incohérente quand ils te parlent, rien des symptômes que Thalia te cite, un soir, alors que tu lui demandes comment elle sait qu’elle est amoureuse.
Pourtant t’essayes de comprendre. Vraiment.
Tu passes des jours à te concentrer sur les garçons de ta classe, à les observer et essayer d’analyser comment ton corps réagit.
C’est sûrement pour ça que tu le remarques tout de suite quand les signes se manifestent enfin.
L’estomac qui fait des saltos à l’intérieur de toi, le visage qui chauffe tandis que tes joues deviennent cramoisies, les mains qui sont subitement moites, la difficulté à déglutir et pire, à parler correctement.
Tout ça parce que la nouvelle élève t’a souris et t’a demandé ton prénom.

Il te faut pas longtemps pour comprendre que t’es dans la merde.

+ 2004 +

T’as quatorze ans et, un soir, alors que t’es assise sur le lit de Thalia à la regarder essayer tenue après tenue pour la soirée auquelle elle a été invitée, tu lui demandes de t’emmener avec elle. Elle en reste comme deux ronds de flan, muette, parce que t’as jamais voulu sortir avec elle le vendredi soir, même depuis que Maman a dit que tu pouvais si tu le voulais.
C’est comme ça que tu t’retrouves à cette soirée, c’est comme ça que tu t’retrouves à jouer au stupide jeu de la bouteille avec des gens que tu connais pas, où t’embrasses garçon après garçon parce que la bouteille est apparemment aimantée par eux. C’est aussi pour ça que t’attrapes le gobelet de quelqu’un et bois une langue gorgée d’un liquide qui te brûle aussitôt la gorge pour oublier la texture et le goût de ces lèvres qui t’attirent pas. Toi, qui n’a jamais touché à l’alcool, tu tousses, tu crachottes, tel un chaton. C’est un peu c’que t’es, au fond. Entre tous ces lycéens et ces universitaires, toi t’es rien d’autre qu’un chaton.

Une main te tapote le dos pour t’aider à recracher le liquide et quand t’as pu reprendre ta respiration, tu relèves la tête et tu peux, à nouveau, plus respirer. Elle est blonde, elle est super jolie, plus âgée aussi. Elle te sourit et récupère le gobelet que tu lui as pris avant de boire dedans, sans te quitter des yeux. Et toi, t’oses même pas regarder ailleurs, t’es fascinée, tes yeux sont aimantés à elle comme la bouteille l’était aux garçons. Elle finit par s’éloigner, elle part à l’autre bout de la pièce et tu restes là, t’essayes de te rappeler comment fonctionnent tes poumons, mais tes yeux restent sur elle.

C’est pour ça que, plus tard dans la soirée, tu la suis quand elle quitte la pièce. C’est pour ça que tu la retrouves appuyée contre un mur dans un couloir à l’étage, les mains vident de son gobelet qui doit être quelque part dans la maison, probablement vide aussi. C’est pour ça qu’elle peut t’attraper par les boucles de ton jean et t’attirer à elle, jusqu’à ce que vos pieds se touchent et que vos souffles se mêlent.

C’est comme ça que t’as eu ton premier baiser. Et ton deuxième et ton troisième. Et d’autres, t’as arrêté de compter. Bien assez pour que Thalia remarque tes lèvres gonflée quand elle te retrouve, à la fin de la soirée.

+ mi 2006 +

T’as seize ans et demi. T’as l’impression qu’une éternité s’est écoulée depuis que t’as compris que t’aimes les filles, rien que les filles. T’as rien dit à personne, pour le moment, même pas à Thalia. Thalia, qui parle de ses petits-copains comme s’ils étaient Dieu, le Soleil, l’Univers. Tu sais qu’elle comprendrait pas, Thalia, c’est pour ça qu’tu lui dis pas, même si dans le fond t’en crèves d’envie. Tu dis rien à Maman parce qu’elle arrête pas de te demander quand est-ce que, toi aussi, tu vas ramener un garçon à la maison. Tu dis rien à Papa parce qu’il travaille trop et n’a jamais le temps de parler.
Lysis t’as dit, un jour, que les garçons c’est nul et qu’elle préférait ses copines, qu’elles étaient plus jolies et plus gentilles. En souriant, t’as dit que tu pensais comme elle tout en regrettant qu’elle puisse pas comprendre ce que tu voulais dire par là.

T’as plus jamais parlé à la fille qui t’a embrassée, il y a deux ans. A vrai dire, tu l’as pas revue après ce soir-là. Tu sais même pas son prénom. C’était pas facile, au début, t’avais envie de demander à tout le monde s’ils la connaissaient, t’avais envie de la retrouver. Mais t’avais quatorze ans et elle semblait être plus vieille que Thalia, elle en avait probablement rien à faire de toi, t’étais qu’une gamine, une gamine perdue et pas trop moche à regarder, facile à embrasser quand on a un peu bu. C’est c’que tu t’étais dit. C’est comme ça que t’avais su oublier si vite.

T’as seize ans et demi, et maintenant, t’as d’yeux que pour Norah. Tu ressens des choses que t’avais jamais ressentie, t’essayes de pas la brusquer parce qu’elle est plus jeune et parce que t’as peur qu’elle te rejette. T’as peur du regard dégoûté qu’elle pourrait avoir en réalisant que t’es comme ça.

Mais tu finis par prendre ton courage à deux mains et tu l’embrasses et elle ne s’enfuit pas et elle pose ses mains sur tes joues, dans tes cheveux, dans ton cou et t’es tellement heureuse d’avoir osé.

+ 2007 +

T’as dix-sept ans et ton monde s’écroule. Tu comprends pas, t’attrapes ses poignets entre tes doigts tremblants, tu pleures, tu demandes pourquoi, t’essayes de l’attirer à toi. Norah pleure aussi, secoue la tête et dégage ses mains. Elle s’excuse dix fois, cent fois, un million de fois. Elle s’en va, se retourne pas.

Tu passes la journée à essayer de l’appeler, à lui envoyer des tonnes de messages. Elle répond à rien. Ce soir-là, Thalia te trouve en pleurs sur ton lit et vient se coucher près de toi. Ce soir-là, tu lui dis. Tu lui dis c’que tu lui caches depuis des années, tu lui dis pour Norah et pour la fille quand t’avais quatorze ans. Tu pleures encore plus. Et Thalia te serre encore plus fort et te chuchote que tout ira bien jusqu’à ce que tu t’endormes.

+ mi 2007 +

T’as toujours dix-sept ans. T’es à ta cinquième ou sixième fête de la semaine, tu comptes plus, tu t’en fous, t’as juste envie de t’amuser, boire, danser, embrasser, oublier. Tu réfléchis même pas quand tu la vois dans la foule. Blonde, super jolie, plus vieille que toi. Mais t’as grandi maintenant, t’es plus le chaton perdu d’il y a trois ans. Tu la rejoins en quelques pas, des pas hésitants à cause de l’alcool et pourtant des pas tellement décidés. T’attrapes sa main sans un mot et tu la tires, peut-être un peu trop brusquement parce qu’elle percute ton dos sur le coup, mais tu profites juste de l’occasion pour raffermir ta prise. Tu l’entraînes à l’étage, comme la première fois et cette fois, c’toi qui a le contrôle.

Tu la coinces contre le mur et tu joins vos lèvres avec force, sans doute trop, alors tu alternes avec des baisers plus doux. Tu veux pas lui faire mal, tu veux pas la faire fuir. T’as besoin d’elle. Dans un moment de lucidité, tu t’assures qu’elle est d’accord avec ce qui est en train de se passer avant d’attacher tes lèvres à son cou.

Vous vous retrouvez sur un lit et t’entends sa voix pour la première fois. Sa voix provoque deux réactions en toi : elle te donne envie de l’embrasser et ne pas t’arrêter autant qu’elle te donne envie de la laisser parler, de l’écouter encore et encore. Elle te dit que vous êtes pas obligées de faire ça, tu réalises qu’elle a peur parce que t’as bu, parce que t’as pas l’esprit clair, mais t’as jamais eu l’esprit aussi clair qu’en ce moment. Elle te le répète plusieurs fois et finalement, en riant, tu la fais taire à coup de baisers pour qu’elle sache que oui, t’en as vraiment envie et que non, tu t’sens pas forcée.

C’est la première fois que tu couches avec quelqu’un et au réveil, tu trouves ça bien ironique que ça se soit passé avec celle qui a eu ton premier baiser alors que tu l’as croisée que deux fois en trois ans.

+ fin 2007 +

T’as presque dix-huit ans. T’as plus que hâte que ton anniversaire arrive, t’as envie de mettre un trait sur cette année qui a été trop riche en rebondissements pour toi. T’as une nouvelle copine, une brune, ça te change de ces deux blondes qui ont été trop spéciales pour toi. T’es convaincue qu’entre vous ça peut marcher, ça doit marcher. C’est c’que tu te répètes tous les jours, quand tu vois des cheveux blonds ou de grands yeux clairs.

Mais malgré tes efforts, vous deux, ça dure pas longtemps. Pour un tas de raison, mais surtout parce que t’es pas foutue de passer à autre chose et de penser à quelqu’un d’autre qu’à Norah. Parce que même si ça fait des mois, y’a qu’elle. Alex le comprend, elle l’accepte, elle te rassure.

Vous décidez de rester potes. Mais ça non plus, ça dure pas longtemps. Parce que quand t’as trop bu, tu finis toujours par te retrouver chez elle et tu finis toujours dans son lit. Ça arrive de plus en plus souvent. Ça arrive même quand t’es sobre. Alors vous décidez de faire avec. Vous êtes pas ensemble ; vous êtes potes ; vous couchez ensemble parfois. Et ça vous va très bien.

À côté d’ça, tu vas bientôt commencer des études de lettre, parce que t’adores écrire et t’aimerais bien devenir écrivain.

+ mi 2009 +

T’as dix-neuf ans et demi. Alexine et toi, cette fois, vous êtes juste potes, parce qu’elle a quelqu’un. Et toi… toi tu retombes sur elle. La blonde, super jolie, plus vieille que toi. Et cette fois, vous parlez, tu apprends des choses sur elle. Comme son prénom, Grace. Et vous vous voyez plusieurs fois. Et petit à petit, elle efface Norah, elle prend sa place dans ta tête tant et si bien que finalement, tu penses plus du tout à cette blonde qui est partie mais plutôt à cette blonde qui a été là dès le début même si elle était jamais vraiment là.

Tu t’dis qu’en fait, c’est le destin, que vous étiez supposées être ensemble. Vous avez fait les choses dans le désordre, mais vous y êtes. Et t’es enfin heureuse, tu profites enfin du moment présent. Lysis te fait un grand sourire, un matin, et te dis qu’elle est contente que tu sois de retour. T’avais même pas remarqué que t’étais partie.

Grace et toi, tu sais qu’c’est pour de bon, que ça va durer. Alors tu t’décides à faire le grand pas, tu vas la présenter à ta famille. Et faire ton coming-out à tes parents par la même occasion.

T’as une main dans la sienne et une main dans celle de Thal quand tu t’tiens devant tes parents, tremblante mais les épaules en arrière et le menton relevé. Les yeux brillants d’espoir qu’ils t’acceptent. Les yeux écarquillés quand ton père jette son verre par terre. Les yeux plein de larmes quand il te dit que t’as plus ta place dans cette maison, que t’es une disgrâce, que tu d’vrais pas porter son nom. Les yeux vides quand tu les pose sur ta mère qui reste impassible.

Grace quitte la maison précipitamment, tu lui en veux pas, tu supportes plus d’être dans cette maison toi non plus. Thalia t’aide à faire tes bagages, Lysis pleure et te supplie de rester. T’essayes de lui expliquer, t’essayes de pas pleurer, tu promets que tu la verras le plus souvent possible. Tu sais même pas si tu mens ou non.

Ta petite-amie ne répond pas à tes messages quand tu quittes le domicile.

Tu squattes un temps chez une amie mais dès qu’tu trouves un boulot et que t’as un peu d’argent de côté, tu t’dégotes un appart pas trop minable. Ton père t’a fait parvenir une lettre dans laquelle il t’a dit qu’il t’offrait un loft dans Magnolia et qu’t’auras de l’argent tous les mois sur ton compte en banque, une bien belle somme. Tout c’que t’as à faire, en échange, c’est faire comme si t’étais pas sa fille, t’as le même nom mais t’as rien à voir avec lui. T’as brûlé la lettre, rangé la clé du loft dans une boîte au fond de ta penderie et t’as ouvert un autre compte. Hors de question de toucher à son pognon.

T’as plus d’nouvelles de Grace.

T’apprends un jour par hasard qu’elle a quitté la ville. Sans te prévenir, sans un mot, sans une explication. Tu sens la bile monter dans ta gorge quand tu réalises qu’tu t’es faite avoir encore une fois.

+ 2010 +

T’as vingt ans et t’as presque fini ton service dans un café pas loin d’chez toi quand tu vois Norah. Elle te tombe pratiquement d’ssus, en fait. Un instant, t’es en train d’prendre une commande, l’instant d’après t’es nez à nez avec elle. T’en crois pas tes yeux, sur le coup, tu manques de faire tomber le plateau que tu tiens.

Tu t’remets à peine du départ de Grace alors forcément, fallait que l’univers se foute de ta gueule en ramenant Norah dans ta vie.

Tu remarques vite qu’elle a pas l’air bien, elle est fatiguée et plutôt maigre. Elle tousse beaucoup, aussi. Alors tu mets ta rancoeur de côté et tu demandes à ton patron pour finir plus tôt et tu la ramènes chez toi. T’as un peu honte de l’amener dans ton appart minable mais au moins, il y fait chaud.

T’es prise au dépourvu quand elle commence à pleurer et te dit qu’elle est enceinte, que son mec l’a quittée dès qu’il l’a su, qu’elle sait pas quoi faire. Ta gorge se serre, t’as envie de trouver l’gars et lui en coller une, t’as envie de demander à Norah ce qu’elle veut que t’y fasse. T’as envie qu’elle parte, t’as peur de t’investir dans ses problèmes. Mais tu t’connais trop bien.

Tu la rassures comme tu peux, tu lui dis qu’elle peut rester là, que tu vas l’aider.

Ça dure quelques semaines avant que tu admettes qu’à deux, vous tiendrez pas dans ton logement de fortune. Alors tu ravales ta fierté et vous emménagez dans le loft que ton père t’a payé.

C’est juste une colocation, tu te dis. Vous êtes juste amies.

Mais tu peux pas empêcher tes sentiments de réapparaître.

Tu les cache comme tu peux pendant la grossesse de Norah mais à la naissance de Tobias, t’es folle de joie et tu l’embrasses. Vous faites comme s’il ne s’était rien passé pendant plusieurs jours, mais quand Norah et Toby quittent l’hôpital, elle et toi, vous changez de comportement sans vraiment vous concerter. Tu es encore plus aux petits soins pour eux et elle se mettre plus affectionnée envers toi.

Toby a deux mois quand vous décidez qu’il grandira en t’appelant Mommy.

+ 2012 +

T’as vingt-deux ans depuis plusieurs mois déjà. Ta vie n’est pas parfaite, mais bon sang qu’est-ce que t’es heureuse. T’élèves Toby comme si c’était ton fils, tu le considères comme tel, même si tu l’as pas adopté légalement. T’es heureuse avec Norah, tu l’aimes plus que tout. T’as encore des contacts avec Alexine, c’est une de tes plus proches amies, mais t’as plus de sentiments pour elle. Tu penses jamais ou presque à Grace, dont tu n’as plus eu de nouvelles.

Tu t’dis qu’enfin, t’as droit au bonheur, ça y est. T’as toujours cette peur au fond de toi que ton monde s’écroule, mais t’essayes de pas y penser.

Ça fait deux ans que tu as commencé des cours de comptabilité. Tu supportes toujours pas d’utiliser l’argent de ton père, t’as l’impression de lui être redevable et ça te donne envie de gerber. Être comptable, tu sais que ça payera pas trop mal, bientôt tu pourras subvenir aux besoins de votre famille par toi-même et c’est ce qui compte pour l’instant. Tes rêves d’écriture pourront bien attendre.

Tu demandes à Norah de t’épouser et elle accepte. Tu te d’mandes si c’est possible d’être plus heureuse.

+ 2016 +

T’as vingt-six ans.

Tout va bien, tu crois. T’aimes Norah et Toby plus que tout. Tu détestes ton métier, mais tu dis rien, tu t’accroches, t’ignore ta femme quand elle te rappelle que tu n’as pas à faire ça. Tu sais qu’elle se sent coupable que t’aies arrêté les études de lettre, mais t’es trop fière, tu sais pas si tu pourrais accepter de ne vivre qu’avec l’argent de ton père.

Avec Norah, vous parlez d’un deuxième enfant. T’aimerais vraiment que vous agrandissiez votre famille, ça fait un moment déjà que t’as soumis cette idée. Norah, elle, n’a pas l’air aussi enthousiaste que toi, mais t’es certaine que ça viendra.

Tu parles toujours pas avec tes parents et grands-parents. Tes soeurs et un bout de la famille éloignée sont, à vrai dire, les seuls Kennedy avec qui tu gardes contact. Ça va, tu fais avec.

Ça pourrait être pire.
Breath of Life + Tous droits réservés.


Dernière édition par Echo Kennedy-Sparrow le 28.09.16 2:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 11:31

Te voilà avec Troian, très très bon choix.
Ton personnage va être tellement parfait ! :god:
Bienvenue parmi nous ma jolie.

----------------------------------------------------------------------

wherever i go
I know I could lie but I’m telling the truth, wherever I go there’s a shadow of you. I know I could try looking for something new but wherever I go, I'll be looking for you. I know I could lie but I won't lie to you, wherever I go, you're the ghost in the room. I don't even try looking for something new 'cause wherever I go, I'll be looking for you.
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 12:25

Bienvenue sur bol & merci de nous avoir rejoint ! EN PLUS AVEC TROIAN !!! Contente que ton choix final se soit porté sur la belle et bien hâte de voir le joli minois de sa petite femme Bien hâte aussi qu'on fasse évoluer nos liens qui promettent d'être du tonnerre Du coup j'te souhaite bon courage pour ta fiche et si tu as besoin de quoique ce soit le staff est  à ton entière disposition !

Je pose ça là comme ça :
 

----------------------------------------------------------------------

It's so hard to say goodbye to yesterday.
How do I say goodbye to what we had, the good times that made us laugh outweigh the bad.  I thought we'd get to see forever but forever's gone away...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
19.08.16 16:02

Bienvenue parmi nous & bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 16:19

YAYYY ! (C'est l'ex petite amie, bonjouuur... :roberto:) Bienvenue parmi nous Je suis contente de voir que tu nous as enfin rejoins TROIAN EST PARFAITE! Super choix d'avatar En tout cas j'ai hâte qu'on discute de notre lien toutes les deux et qu'on fasse évoluer tout ça, et aussi de voir sa petite femme Je shippe déjà tellemeeeeeeeeeent! Bon courage pour l'écriture de ta fichette et si tu as besoin de quoi que ce soit, le staff est là pour toi

----------------------------------------------------------------------


love they say
Alexine ⊹ Precious and fragile things
need special handling, my God what have we done to you (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 16:22

Holààààààà chicaaaa :roberto:

Bienvenue officiellement ici Ton avatar est trop choupi Je te souhaite bon courage pour ta fichette

----------------------------------------------------------------------


BATDAM.
Better back the fuck up ! Better shut the fuck up ! I'll do what I want and I'll never give up ! I won't be broken, I won't be tortured, I won't be beaten down. I have the answer, I take the pressure, I turn it all around !
Revenir en haut Aller en bas
19.08.16 17:29

Officiellement bienvenue parmi nous
Bonne continuation pour ta fiche

----------------------------------------------------------------------

Mr Hyde
in the daylight, i'm your sweetheart, you’re goody-two-shoes prude is a work of art. but you don’t know me, and soon you won’t forget, bad as can be, you know, i’m not so innocent. •• ALASKA (halestorm)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
19.08.16 20:53


:cap:  :cap:

CAPTAIN ELLIOT TE SOUHAITE
LA BIENVENUE SUR BOL

Bonne chance pour ta fichette!
Au plaisir de te croiser sur le forum!

:cap:  :cap:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
19.08.16 21:40

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
20.08.16 11:56

Bienvenue parmi nous !! La belle Troian

----------------------------------------------------------------------



We can be heroes
All my friends are heathens, take it slow - Wait for them to ask you who you know - Please don't make any sudden moves - You don't know the half of the abuse
Revenir en haut Aller en bas
21.08.16 22:46

Bienvenuuue
Bon courage avec ta fiche

----------------------------------------------------------------------


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
22.08.16 8:05

JORDAN : merciii je suis contente que tu aimes déjà ma petite Echo **
STILES : mercii ! oui, j'ai hâte de la voir aussi notre lien est juste magnifique, j'ai hâte de le jouer ! guh, les gifs fabrastings
:
 
ALEKSEÏ : mercii ! haaan, mais c'est mon code dans ta signa j'étais encore jamais tombée sur quelqu'un qui le portait, ça fait plaisir
ALEXINE : merciii toutes ces gentilles choses, comme ça me fait plaisir je t'enverrai bientôt un mp pour qu'on discute de notre super lien
ANGIE : merci beaucoup **
AXL : merciii
ELLIOT : cet accueil merci beaucoup !
SALLY : merci **
NASTYA : la superbe Sophie merci !
CALLUM : merci

----------------------------------------------------------------------

let me love you

≈ until you learn to love yourself.

Revenir en haut Aller en bas
22.08.16 13:12

OMGGGGGGGGGGG !!! Grace n'est VRAIMENT pas bien avec le dernier - ça se voit de toute manière - Et j'ai trop hâte aussi de jouer le gracho, elles envoient du lourd. :hug:

----------------------------------------------------------------------

It's so hard to say goodbye to yesterday.
How do I say goodbye to what we had, the good times that made us laugh outweigh the bad.  I thought we'd get to see forever but forever's gone away...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
25.08.16 11:53

TROIAN MON DIEU ♥️ Je l'aime de n'amour !
Bienvenue sur BOL
Revenir en haut Aller en bas
30.08.16 14:34

Bienvenue sur le forum !
Troian :brill: super bon choix d'avatar :hug:
Bonne chance pour ta fiche et surtout amuses-toi bien parmi nous !

----------------------------------------------------------------------

underco.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
01.09.16 1:10

Kikou!

Est-ce que nous pouvons avoir des nouvelles? Cela fait plus d'une semaine que tu as posté ta fiche. Aurais-tu besoin d'un délai?

des poutoux!
Revenir en haut Aller en bas
01.09.16 9:00

STILES : haha je l'ai trouvé juste parfait quand je l'ai vu, ce gif et j'approuve totalement
LIAM : merciiiii
KUAN TI : merci beaucoup !
SAWYER : alors je pense que ça va être nécessaire, oui Arrow j'ai mal estimé le temps que ça me prendrait, avec le boulot et les préparatifs de la rentrée... désolée, je n'avais même pas remarqué que ça faisait déjà une semaine

----------------------------------------------------------------------

let me love you

≈ until you learn to love yourself.

Revenir en haut Aller en bas
01.09.16 11:31

En même temps avec la maj, on t'a volé un peu de temps!
Du coup pas de problème, je rallonge ton délai jusqu'au 8 septembre. Bon courage pour la suite de ta fiche et si tu as besoin, le staff est là.

Sinon pour le gif, j'avoue qu'il est fait pour elles.

----------------------------------------------------------------------

It's so hard to say goodbye to yesterday.
How do I say goodbye to what we had, the good times that made us laugh outweigh the bad.  I thought we'd get to see forever but forever's gone away...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
01.09.16 16:24

Bienvenu en ville et bon courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
07.09.16 12:08

Délai exceptionnel accordé par Charline jusqu'au 25/09.

----------------------------------------------------------------------

It's so hard to say goodbye to yesterday.
How do I say goodbye to what we had, the good times that made us laugh outweigh the bad.  I thought we'd get to see forever but forever's gone away...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
26.09.16 19:59

Ton délai exceptionnel est terminée. Est-ce que tu as toujours des soucis?
Es-tu toujours motivée par ton personnage?

Donne-nous de tes nouvelles, ma jolie!
Revenir en haut Aller en bas
27.09.16 11:03

Je suis toujours motivée par mon personnage, oui *-*
Désolée je n'ai pas accès à mon pc donc je n'ai pas pu poster le reste de ma fiche, je fais ça ce soir <3

----------------------------------------------------------------------

let me love you

≈ until you learn to love yourself.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité
27.09.16 19:31

Kikou!

Merci d'être passé rapidement!
Donc, si tu postes ce soir, il n'a pas de soucis.
Je déplace donc ta fiche à nouveau. :bro: :hug2:
Revenir en haut Aller en bas
28.09.16 2:57

Voilà !
désolée, je l'ai postée plus tard que je ne le pensais, au final.
Je suis pas très satisfaite de moi, mais je pense que je ferai des modifs par la suite s'il le fait, là j'ai assez fait durer tout ça je pense Arrow

un grand merci pour les délais, en tout cas
je m'excuse d'avance de la longueur de mon histoire, j'espère que ça vous plaira

----------------------------------------------------------------------

let me love you

≈ until you learn to love yourself.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
 Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 

where you invest your love, you invest your life ➳ echo.


BREATH OF LIFE :: MEETING AND CONFESSIONS :: Le registre d'état civil. :: Les passeports obtenus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
         
Actuellement à Seattle
Le staff à ton service
La course aux affinités